Le monde change

Au printemps la nature se renouvelle mais nous avons l’impression désespérante que dans notre société rien ne bouge, si ce n’est en mal. Or ce weekend end j’ai assisté à un colloque très intéressant autour du thème du yoga et du changement. Il y avait des yogis, des scientifiques, un philosophe, une artiste et un religieux.
Les yogis disaient que le yoga permet de transformer l’homme en travaillant sur les différents plans physique, émotionnel, psychique, énergétique. Selon le Yoga Intégral de Shri Aurobindo, l’homme doit pratiquer le yoga non pas en ascète mais au sein de la société pour « diviniser » le monde. Le philosophe, yogi également, réfléchissait sur l’idée que l’homme doit partir de soi sans s’éloigner de soi pour évoluer ; que le yoga est un bon outil car cette évolution est bien résumée dans le sutra de Patanjali II.1. Le religieux citait St Vincent de Paul: « Il faut que le corps soit à l’aise pour que l’âme s’y plaise » et que notre malaise actuel est une invitation à devenir autre grâce à la méditation dans un corps sain. L’artiste déclara que l’art peut changer le monde et qu’il est l’impulsion de la vie. Enfin le scientifique affirma qu’un être « lumineux » éclaire 225 000 personnes et qu’il suffit donc de 26 500 personnes « lumineuses » pour que le monde change! N’y a-t-il pas ce nombre de personnes lumineuses sur la terre et certainement assez de yogis?
Tous étaient convaincus que le monde était en train de changer de façon formidable. Ne nous laissons donc pas impressionner par les medias pessimistes, participons à ce grand bouleversement à notre niveau en restant fidèle à notre sadhana (sad a le sens d’avancer) et au karma yoga. Le progrès n’est pas linéaire mais nous devons garder notre aspiration profonde et notre conviction.
La qualité de la vie dépend de la qualité du but- La Mère (Shakti de Shri Aurobindo)