Les émotions

Il faut gérer ses émotions ! Cette expression est souvent utilisée dans l’idée de : il ne faut pas montrer ses émotions, il ne faut pas se mettre en colère… Or les émotions sont importantes et nécessaires à la vie ; elles nous permettent d’agir ou  de nous défendre. Elles nous informent sur notre état de santé intérieur. Mes réactions émotives m’informent  dans quelle mesure mes besoins sont satisfaits ou insatisfaits. Ainsi la colère m’indique que je me sens impuissante devant un obstacle, une injustice, une invasion de mon territoire ; la tristesse se manifeste quand je souffre d’une perte ou d’un manque ; la peur quand je me sens en danger et la joie quand mes besoins sont satisfaits

Les gérer c’est en fait en prendre conscience, les accepter et les com- prendre. Ce n’est pas les étouffer, au contraire. Ce n’est pas si  simple que cela parait et c’est là qu’intervient mon tapis de yoga ! Tout le monde a fait l’expérience d’essayer de se calmer lors d’un état d’énervement ou de colère extrêmes ; on essaie de respirer calmement et c’est impossible, pire parfois cela aggrave les choses.

C’est sur mon tapis de yoga que j’apprends à me découvrir et à me com-prendre ; je prends d’abord conscience de mes muscles et de mes articulations, de ma respiration, de mes limites puis de mes émotions. J’y apprends à me concentrer, à m’arrêter pour aller jusqu’au bout de la prise de conscience, du ressenti. Accepter mes limites dans telle ou telle posture va m’aider à accepter mon impuissance dans la colère ; prendre conscience des tensions va mettre en évidence mes peurs ; essayer des postures qui me font peur me redonne confiance en moi ; sentir une grosse tristesse qui « remonte » pendant une méditation, m’interroge sur  sa cause. C’est sur mon tapis que j’apprends à accepter mes émotions, à les analyser, à m’en dissocier en les regardant comme un spectateur.

C’est sur mon tapis que je peux apprendre à développer, à expérimenter un sentiment de paix, de plénitude et de joie. Au moment de la relaxation, je peux entrer dans mon endroit de relaxation, mon lieu refuge. Les yeux fermés je laisse venir  et je visualise un lieu réel ou imaginaire, à l’extérieur ou à l’intérieur ; j’observe bien les couleurs, les lumières, les reliefs, je perçois les bruits, la musique ; je peux même sentir les odeurs, ressentir  la chaleur ou la fraîcheur. Installez vous bien dans ce lieu. Que ressentez vous ? Comment cela se traduit dans votre corps ? Concentrez-vous sur les détails qui vous apportent ces sensations de sécurité et de joie. Appréciez tout ce que vous sentez : la détente, le calme, la paix… Goutez toutes ces sensations, imprégniez vous en ! Puis inspirez profondément, retenez quelques secondes l’air puis expirez très lentement. Sur l’inspiration suivante, ouvrez les yeux.

Votre endroit de relaxation, de calme de paix vous pourrez le retrouver chaque fois que vous en aurez besoin. Plus vous ferez appel à lui, plus il viendra rapidement. En pratiquant, vous développerez vos facultés à vous sentir mieux en toutes circonstances, reliées à votre moi profond et confiant en vos ressources pour profiter pleinement de la vie.

L’expérience n’est pas ce qui arrive à quelqu’un mais ce que quelqu’un fait avec ce qui lui arrive

Aldous Huxley- Le Meilleur des Mondes