L’ouverture du coeur

Les news de décembre 2016

Par Martine Poudelet

Lors d’une séance de yoga auprès d’un Swami (1) en Inde, j’ai entendu, au cours d’une posture en extension, un « crac » au niveau de mon sternum mais ressenti aucune douleur. Un peu inquiète quand même, j’ai interrogé le Swami à la fin de la séance. « C’est normal, m’a-t-il été répondu, c’est l’ouverture du cœur ! « . Mes connaissances en anatomie m’ont permis de subodorer qu’il y avait là  certainement une notion symbolique.

Les chakras  sont maintenant connus ; Anahata est celui du cœur. Nous savons que ce centre énergétique équilibré nous permet de faire preuve d’empathie, de générosité et de tolérance à l’égard des autres. Nous sommes capables  de donner sans attente et de recevoir avec gratitude. Mais sans aller aussi loin dans la perfection, « l’ouverture du cœur » nous permet de sortir des mécanismes de dépendance affective, de la peur de ne pas être aimé ; nous pouvons alors nous exprimer de manière authentique en évitant les perturbations émotionnelles (peur, colère, rancune) et sortir de la tristesse.

Une fermeture au niveau du cœur, c’est un blocage énergétique de vyana vayu, la troisième  forme d’énergie vitale qui gouverne la circulation et la distribution d’oxygène dans le corps. Les textes anciens disent que l’énergie  vyana (= expansion) commence dans le cœur et rayonne dans le monde. Elle éveille en nous le désir de liberté personnelle tout en nous permettant de vivre harmonieusement avec ceux qui nous entourent.

La période des fêtes est une bonne période pour ouvrir notre cœur  aux autres …en prenant soin de nous !

(1) Un Swami est un maître spirituel